Guide de l'emploi sur Second Life

From Second Life Wiki
Jump to: navigation, search

Guide de l'emploi dans Second Life

Second Life est comparable à un MMORPG dans le sens où vous avez besoin de compétences pour obtenir un emploi – autrement dit, pour gagner votre vie dans Second Life - mais, contrairement aux MMORPG , les compétences qu'il vous faut sont celles de votre première vie ! Ainsi, il n'y a pas de fenêtre avec des boutons à presser qui vous conféreront « instantanément » une capacité artificielle apte à propulser votre personnage dans le monde des services professionnels. Vous allez plutôt faire appel à vos talents dans la vie physique pour réussir dans Second Life. Dans cet article, nous allons essayer d'aborder les différents types d'emplois possibles.

Remarque : cet article ne peut couvrir ni tous les emplois ni tous les types d'emploi de Second Life. Comme dans la vie physique, leur variété est vaste et non mesurable.

Emplois non spécialisés

Ce sont des emplois qui ne nécessitent pas de compétences « externes » (venant de la première vie). Il y en a donc peu et ils sont relativement mal payés.

Danseur/Danseuse

Le premier type d'emploi non spécialisé est danseur/danseuse de boite de nuit. Comme les propriétaires de clubs ont besoin de trafic (une formule complexe convertit le nombre de visiteurs et le temps qu'ils passent dans le club en un indice de popularité) ils cherchent à attirer la foule et à la retenir le plus longtemps possible. Les danseurs sont un moyen d'y arriver.

Pour devenir danseur vous avez trois possibilités :

  • Parfois, vous trouverez des offres dans les petites annonces des forums. Consultez les forums des groupes pour voir si quelqu'un engage.
  • Certains clubs organisent des événements uniquement pour enrôler des danseurs. C'est devenu plus rare récemment, peut-être aurez-vous plus de succès avec les deux autres méthodes.
  • Rendez-vous dans un club que vous aimez, essayez de contacter un des propriétaires, et faites une offre spontanée.

Certains patrons de boites offrent un salaire fixe, mais demandent un certain nombre d'heures de présence (y compris la plupart des événements du club, pour faire « salle pleine »). D'autres n'offrent que les pourboires – soit payés directement aux danseurs, soit par des « tip box » ou « tip jar » des « boites à pourboire  ». Certains danseurs/danseuses font également du strip-tease ou offrent des services d'escorte.

Mannequin

Un autre emploi non spécialisé est de devenir mannequin. L'embauche se fait de façon similaire à celui des danseurs, mais en vérité, il y a peu d'opportunité d'emploi comme mannequin. Il existe quelques agences, que les couturiers contactent directement pour organiser des défilés, exactement comme dans la vie physique. Ces défilés attirent beaucoup de monde et constituent un excellent moyen pour présenter votre ligne de vêtements au public de Second Life.

Pour devenir mannequin professionnel, vous allez devoir investir beaucoup sur votre apparence. Pour gagner beaucoup de L$, non seulement il vous faudra un avatar superbe mais aussi des accessoires onéreux comme une peau, des cheveux, du maquillage et une animation de défilé, de préférence uniques. Souvent, vous devrez payer quelqu'un qui les fabriquera rien que pour vous. Pour devenir célèbre, prévoyez des investissements récurrents dans de nouvelles animations. Cependant, le métier paye généralement bien et vous aurez le prestige et la célébrité qui vont avec.

Employé(e) de magasin

Récemment, les employés de magasin sont redevenus à la mode, contrairement aux vendeurs automatiques. Les humains vendent beaucoup mieux que les machines, ainsi quelques compagnies engagent-t-elles des gens pour vendre pour elles. Les VRP ont l'avantage de ne pas êtres attachés à un emplacement précis. Un accord est passé concernant les commissions de ventes et, si le propriétaire souhaite des heures de présence au magasin, il vous allouera aussi un petit salaire fixe.

Videur/Agent de sécurité

Avec l'augmentation récente des « griefers » - des gens qui s'amusent à saboter des manifestations en les perturbant – il y a aussi une demande accrue de videurs et d'agents de sécurité. Quand quelqu'un concentre toute son énergie à la bonne marche d'une manifestation, c'est toujours pratique d'avoir quelques personnes autour qui ciblent ces enquiquineurs et leur font quitter les lieux plutôt que d'avoir à s'en occuper directement. Dans tous les cas – aux exceptions près des mannequins et escortes – les emplois non spécialisés ne payent pas vraiment bien. Passons donc aux emplois spécialisés.

Emplois spécialisés

Il y en a de deux types :

  • Les classiques, où vous transposez directement une de vos compétences de la première vie dans la seconde ;
  • Indépendant/Entrepreneur, où vous apportez des compétences qui ne s'appliquent pas directement à Second Life mais peuvent êtres utilisées pour vous assurer un revenu stable.

Constructeur/Modeleur

Le premier travail est constructeur – vous utilisez l'outil Second Life de construction en 3D pour créer des objets que vous pourrez vendre. C'est probablement une discipline de Second Life à laquelle tout le monde s'est essayé au moins une fois : assembler des prims pour créer un nouvel objet. Il y a plusieurs sortes de constructeurs :

  • Architectes, qui se spécialisent dans la construction de maisons ;
  • Créateurs de mobilier ;
  • Armuriers ;
  • Concepteurs de véhicules ;
  • Créateurs d'objets divers (entre autres les artistes qui créent dans Second Life des sculptures en 3D).

Bien que tout le monde soit capable d'apprendre à construire dans Second Life (des cours sont disponibles aux niveaux débutant et avancé), vous aurez beaucoup plus besoin de sens artistique que d'une parfaite maîtrise de l'outil pour réussir dans ce domaine. Il n'est pas surprenant de constater que les meilleurs constructeurs de Second Life sont aussi dans leur première vie architectes, graphistes, dessinateurs industriels, modeleurs 3D ou encore issus du monde des effets spéciaux ou des jeux vidéo. Pour eux, Second Life est juste un autre outil à apprendre, comme un nouveau traitement de texte pour un écrivain de talent. Dès qu'ils le maîtrisent un peu ils produisent des objets d'art fantastiques qu'il vendent aisément. Bien plus vite que quelqu'un sans talent qui dominerait l'outil 3D depuis plusieurs années. La technique ne peut se substituer à l'imagination, la créativité et un bon sens esthétique.

Récemment, comme la société Second Life se complexifie, nous constatons une spécialisation des constructeurs. Un architecte de talent ne créera probablement pas de meubles ou de véhicules, et l'inverse est aussi vrai. Certains concentrent leurs efforts sur la création d'objets minuscules comme la joaillerie, et feraient probablement un mauvais travail s'ils construisaient des immeubles. Si vous avez du talent, choisissez une niche et concentrez vos efforts sur celle-ci. Essayer de concurrencer des concepteurs établis et jouissant d'une bonne réputation est très très difficile. A moins que vous désiriez travailler pour eux au lieu de les concurrencer. Les constructeurs travaillent souvent en équipes pour tenir les délais (et aussi parce que c'est plus amusant ensemble).

Artiste en textures

On les trouve souvent associés au constructeurs. De par la nature des mondes 3D, vous n'obtenez pas de bonnes constructions sans de merveilleuses textures, et ces dernières sont bien plus difficiles à réaliser proprement. Il ne s'agit pas juste de charger une texture gratuite, l'appliquer sur un objet et s'imaginer que cela marche ! Les textures sont faites sur des programmes externes, comme Adobe Photoshop, Paint Shop Pro, ou en source libre : GIMP. Vous devrez être efficace sur au moins un de ces outils pour réaliser des textures de bon aspect. Les artistes ou professionnels des arts graphiques auront beaucoup plus de facilité à pénétrer le marché des textures - les textures font l'objet de cours d'un semestre complet dans beaucoup d'écoles. Certains des meilleurs exemples dans Second Life sont allés encore plus loin : créant des objets 3D en dehors de Second Life, leur appliquant un éclairage correct pour les rendre réalistes, puis récupérant les textures pour les charger dans Second Life. Ce type d'objet produisent un réalisme saisissant.

Créateur de mode

La création de vêtements est une forme spécialisée de texture. On dessine les vêtements sur Second Life à partir de chablons spéciaux (que vous pouvez obtenir gratuitement sur le site web Second Life) sur lesquels vous ajoutez talent et créativité, toujours avec un des outils externes mentionnés plus haut. Les habits sont probablement plus faciles à faire que les textures, Mais les faire bien demande beaucoup de temps et de la patience. Prendre une image sur le web et la bidouiller dans Photoshop en espérant faire un paquet de $ ne marchera pas. Les couturiers réputés de Second Life dessinent en partant de zéro. Ils font de l'argent car ils sont uniques, et pour la grande qualité des produits finis. Il est très dur de réussir les coutures proprement (aligner l'avant et l'arrière des manches), par exemple. Les gens payeront beaucoup pour des vêtements « parfaits » mais presque rien pour des tentatives.

Comme dans la construction, les couturiers commencent à se spécialiser dans certains styles. Les grandes marques font de tout, mais les plus petites se concentrent sur une niche : lingerie, vêtements pour vampires, T-shirts ou chaussures etc. Il y a des milliers de concepteurs de vêtements sur Second Life et il est assez difficile de se faire une réputation rapidement (cependant un petit nombre y parvient). Vous devrez également posséder ou louer plusieurs magasins pour promouvoir vos produits. Vous pourrez aussi sponsoriser quelques manifestations pour présenter vos nouvelles lignes de mode. Certaines marques du monde physique ont même commencé à produire des vêtements pour Second Life, la compétition est donc de plus en plus forte.

Scripteur

Le scripting ne nécessite pas d'outil externe, Second Life a son langage intégré appelé « Linden Scripting Language » (LSL), qui est utilisé pour « programmer » des objets pour qu'ils réagissent ou interagissent avec les avatars et leur environnement. Le scripting est facile pour un programmeur professionnel, c'est juste un autre langage relativement facile à apprendre et maîtriser. En général, vous ne vendez pas directement des scripts mais des objets scriptés. Ainsi, beaucoup de scripteurs collaborent avec des constructeurs d'objets ou des architectes et partagent avec eux les bénéfices obtenus. Les scripteurs expérimentés produiront des scripts qui génèrent peu de lag (ce qui n'est pas évident pour un débutant). Si vous vous faites un nom en vendant quelques bons objets scriptés il n'est pas rare qu'on vous propose de travailler sous contrat pour des projets importants. Rappelez-vous qu'il y a beaucoup de programmeurs sur Second Life, la compétition là aussi est serrée et, encore une fois, créativité et imagination seront les clés du succès !

Animateur

La création d'animations est un métier qui paie bien et dans lequel la compétition est plus faible. Les animations sont réalisées sur un programme externe, en général Poser de Curious Labs, un outil semi-professionnel cher que Linden Lab a privilégié (vous pouvez utiliser certains programmes open source ou gratuits comme Blender, mais vous aurez probablement à les retoucher dans Poser avant de les charger proprement dans Second Life). Poser est amusant à apprendre et relativement facile à utiliser pour des animations simples. Des animations complexes et réalistes comme marcher ou danser sont une autre affaire. Pour obtenir de bons résultats, vous devrez utiliser des technologies très onéreuses de capture de mouvement impliquant des harnais spéciaux et plusieurs caméras. Pas étonnant dès lors qu'il n'y aie qu'une poignée de bons animateurs sur Second Life et que ceux-ci parviennent presque à gagner leur vie (un des plus connus a plus de 10 000 clients satisfaits et chacune des ses animations se vend 350 L$, et beaucoup en achètent plusieurs exemplaires). Il s'agit donc d'un métier très spécialisé qui offre de la place pour de nombreux nouveaux joueurs.

Organisateur d'événements

C'est un métier qui a souffert d'un changement radical du modèle économique de Second Life. Pour attirer du monde, le mieux est d'annoncer votre événement dans la liste Events list, que tout le monde en ligne peut consulter. L'organisation d'événements fait appel à vos dons de communication, votre capacité à faire passer un bon moment à vos hôtes et votre imagination pour lancer toujours de nouvelles idées. Un événement peut être très simple (conférence ou débat) et demander ainsi peu de préparation, ou hautement complexe (défilé de mode, championnat d'échec ou de boxe) et nécessiter la coordination de constructeurs et de scripteurs pour réaliser les objets qui interagiront avec vos visiteurs. Donner des cours est aussi un type d'événement qui demande un peu de préparation et une expérience de l'enseignement.

DJ

Les DJ diffusent de la musique dans une boîte de nuit. Presque n'importe qui avec une grande collection de musique, un outil comme WinAmp, et l'accès à un serveur de flux musical comme Shoutcast est techniquement capable de faire le DJ. Les bons DJ savent mettre l'ambiance pendant quelques heures en s'adaptant à leur audience. Certains ont leur propre club d'autre parcourent Second Life en offrant leurs services.

Entrepreneurs et indépendants

Voyons maintenant les types d'emplois qui utilisent des compétences non directement applicables au contenu de Second Life mais qui étonnamment peuvent permettre d'y gagner sa vie.

Promoteur immobilier

Aussi surnommé « Land Baron » par les résidents, le promoteur achète le terrain en gros, le subdivise, et met les parcelles en vente ou en location. Parfois il n'est qu'un intermédiaire entre vendeur et acheteur, prenant une commission. Pour assurer un chiffre d'affaire continu, ce métier requiert :

  • du goût pour choisir les bons endroits ;
  • une compréhension des règles du marché, savoir ce qui se vendra bien ;
  • une excellente réputation.

Certains louent leurs terrains au lieux de les vendre. Leurs clients préfèrent louer car il ne veulent pas prendre un compte Premium et payer des frais, ou simplement ils ont besoin de terrain temporairement. Il y a trois types de location de base :

  1. louer du terrain vierge et non terraformé que le client équipe selon ses besoins ;
  2. louer des parcelles équipées de maisons préfabriquées ;
  3. louer des espaces de vente dans des centres commerciaux où les locataires peuvent installer de petits magasins et attendent du propriétaire qu'il amène du trafic en organisant des événements.

Cambiste de Dollars Linden

Certains gagnent leur seconde vie en échangeant leurs L$ contre diverses devises du monde réel (US$, euros, etc), comme cela se fait sur le site du Linden Dollar Exchange (EN). Réaliser un profit en achetant bon marché et en vendant cher n'est pas pour les coeurs sensibles : vous jouez avec du vrai argent et une bonne compréhension du fonctionnement des marchés de change est indispensable. Autre commerce externe à Second Life, les sites web qui vendent des produits dans Second Life et perçoivent une commission sur les ventes : les meilleurs exemples sont SL Exchange et Second Server. Dans ce cas, le métier s'exerce complètement hors de Second Life, le site utilisant des outils, des programmes et de la publicité du monde physique (ou des discussions sur le Second Life forums pour promouvoir ses offres.

Emplois inclassables

D'autres emplois ne sont pas aussi clairement définis. Par exemple, on trouve toutes sortes de personnes qui gèrent les organisations. D'autres apportent leurs talents de mercaticiens ou de publicitaires. On trouve même des avocats et des économistes ! Chacun trouve sa niche dans Second Life, en mettant en œuvre ses compétences réelles dans le monde virtuel.

Chacun de nous possède un ou plusieurs talents. Parfois nous nous en découvrons même dans Second Life. Le truc pour se faire plaisir ou mieux pour se faire plaisir ET faire quelques L$, c'est d'identifier vos talents et compétences, d'y ajouter imagination et créativité et de tirer le meilleur de tout cela !



Un grand merci à blaise timtam pour cette traduction !